Alexandre LALO dit SOLIDWREX – Invité « Jeune artiste du Salon d’Automne 2021 »

LALO Dit SOLIDWEX

THE MAN FROM FIRE

J'essaie de capturer, donner à voir et ressentir ce que la solitude signifie...

A travers mon objectif, mes dessins ou ma peinture, j’essaie de capturer, donner à voir et ressentir ce que la solitude signifie.

Les scènes urbaines, la perspective d’une rue, les visions de foules, les lieux de passage ou coins de nature perdus dans l'urbanité, mettent en évidence la solitude de certains individus, bien qu’entourés de millions de personnes. Ma propre expérience d’immersion en ville et les images sur lesquelles je travaille, illustrent ce que peut être la violence des relations sociales, les sentiments d’anxiété, de tristesse, voire de rejet.

Les « autres » y apparaissent comme des fantômes qui me fascinent autant qu’ils m’inquiètent par le mystère qui les entoure, par leur dualité.

A ne plus savoir en regardant l’image, qui est le fantôme de l’autre.

Un voile sépare l’œil de son environnement, le protège, et transforme le monde réel en un espace étrange où les lumières deviennent des spectres multicolores, les silhouettes des créatures mythologiques. On ne sait plus discerner le faux du réel ... Ces fantômes, à la fois créés et capturés dans mon objectif figurent l’assaut incessant du passé qui agit comme ce brouillard blanc, aveuglant qui sépare, isole et interdit la communication.

Piégé dans l’atmosphère irréelle et oppressante de la ville, l’être humain isolé cherche un moyen de sortir de son sentiment d’injustice et de ses rêveries pour briser l’enveloppe floue qui l’éloigne du monde et de la capacité de partager.